CORNEILLE Pierre (1606-1684) [AF 1647, 14e f] et Thomas (1625-1709) [AF 1684, 14e f].

Lot 556
Aller au lot
15 000 - 20 000 EUR

CORNEILLE Pierre (1606-1684) [AF 1647, 14e f] et Thomas (1625-1709) [AF 1684, 14e f].


P.S. par les deux «Corneille» et 4 autres personnes de leur famille, aux Lignery [Les Lignerits, Orne] 17 août 1673; 2 pages in-fol. avec cachet fiscal Normandie. Pour Escrit sous-seing privé, feuillet monté sur onglet et relié en un volume maroquin brun, doublures et gardes de moire verte (P.L. Martin).
Acte sous seing privé pour le remariage de la fille aînée de Pierre
Corneille.
Marie Corneille (1642-1721), fille aînée de Pierre Corneille et Marie de Lampérière, avait épousé en 1661 en premières noces Félix du Buat, sieur de Boislecomte, d'où un fils Gilles; veuve en 1668, elle épouse en secondes noces en 1673 Jacques de FARCY sieur de L'Isle, d'où quatre filles (la troisième, Françoise, née en 1682, est l'ancêtre de Charlotte Corday).
Cette convention sous seing privé complète le traité de mariage entre
Jacques de Farcy et Marie de Corneille; Jacques de Farcy s'engage à conserver à sa femme la dot stipulée au contrat de mariage avec le défunt sieur de Boislecomte; Marie de Corneille apporte au sieur de Farcy une somme de 4000 livres «qu'elle a en argent dont il se tient content», dont en cas de décès du S. de Farcy elle jouira toute sa vie de l'intérêt; elle donne en outre au S. de Farcy «la jouissance pendant la vie d'icelluy sieur de Farcy de sondit dot et de ses autres immeubles à condition quil contribuera à l'entretien de Gilles du Buat escuier son fils jusques à sa majorité et si ladite dame survit ledit sieur de Farcy elle aura et prendra en exemption de touttes charges ses habits bagues joiaux et linges servans à son usage avec une chambre garnie carrosse et chevaux ou la somme de trois mil livres au lieu de ladite chambre garnie carrosse et chevaux au choix de ladite dame»...
Ont signé, outre Pierre Corneille et sa femme «Marie de Lamperiere», Thomas Corneille et sa femme «Marguerite de Lamperiere», et les deux mariés «de Farcy et «Marie de Corneille».
Plus bas, les époux reconnaissent les termes de cette convention devant les tabellions royaux d'Alençon le 2 janvier 1674 et signent à nouveau.
Provenance: anciennes collections Léon Duchesne de LA SICOTIÈRE (exposition Deuxième Centenaire de Pierre Corneille, Rouen 1884); puis Jean DAVRAY (6-7 décembre 1961, n° 21).
Bibliographie: André Pascal [Henri de Rothschild], Les autographes de Pierre Corneille (1929, p. 51 et pl. XV).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue