BEAUHARNAIS (HORTENSE DE).

Lot 1507
Aller au lot
8 000 - 10 000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 18 000 EUR

BEAUHARNAIS (HORTENSE DE).

Douze romances mises en musique et dédiées au prince
Eugène par sa soeur. S.l.n.d. [vers 1820]. In-4 oblong, maroquin rouge, chiffre H fleuronné et couronné sur le premier plat, bordure de larges palmettes, aigle aux angles, grande lyre en écoinçons, chiffre couronné au centre, dos lisse orné, tranches dorées, étui (Reliure de l'époque).
Romances et fantaisies musicales écrites par la reine Hortense de Beauharnais, dédiées à son frère le prince Eugène.
Titre gravé aux armes de la reine et 12 planches lithographiées par Charles-Louis Constans, d'après des compositions de plusieurs artistes. Les partitions et les paroles ont été gravées par Buckler.
Eugénie-Hortense de Beauharnais (1783-1837), fille de Joséphine, épousa en 1802 Louis Bonaparte, le plus jeune frère de Napoléon, pour des raisons politiques. Reine de Hollande de 1806 à 1810, elle vécut le plus souvent en France au milieu d'une petite cour d'artistes et de gens du monde. Elle quitta la France lors de la seconde Restauration, et s'établit à Arenberg sur les bords du lac de Constance en Suisse.
Elle eut trois fils, dont le futur Napoléon III.
Très précieux exemplaire portant cet envoi autographe, daté du château d'Arenenberg en Suisse, le 28 septembre 1825:
Souvenir à Madame Récamier, Hortense
Juliette Récamier (1777-1849), muse et mécène des arts, tenait un salon littéraire très fréquenté de son temps: on pouvait y croiser
Lamartine, Chateaubriand dont elle fut l'égérie, Stendhal, Delacroix, Balzac, etc. Elle fut la grande amie de Germaine de Staël, fille de Necker, l'ancien ministre de Louis XVI, et entretenait une très vive amitié avec Hortense de Beauharnais. Sa beauté et son charme nous ont été restitués par le célèbre tableau de François Gérard, peint vers 1805 et aujourd'hui conservé au musée Carnavalet.
Exemplaire dans la reliure de présent ornée de lyres et du grand chiffre couronné de la Reine.
Le chiffre H sur le premier plat est empâté.
Provenance: Édouard Rahir (ex-libris; III, 1935, n°804, reproduction); ex-libris portant les initiales A.M., surmontées d'un lion, avec cote n°11953.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue