MIRÓ (Joan). 1893-1983

Lot 10
Aller au lot
Estimation :
5000 - 7000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 6 800EUR

MIRÓ (Joan). 1893-1983


Lettre autographe, signée à Jean LEYMARIE. 4. VIII. [19]74; 6 pages in- 4 avec 5 petits DESSINS ORIGINAUX dont 4 aux crayons de couleurs; une enveloppe jointe.
«En rentrant de Saint-Paul je trouve ta lettre, celle de Cassou m'est aussi parvenue. J'ai été très touché par ce que tu me dis et m'encourage pour travailler. Merci. Je vais faire de mon mieux pour parler des séries de panneaux. I) 1.961
Fonds bleus. Restent comme peinture pure, en partant de ce sentiment de solitude et de dépouillement qui m'a toujours hanté, à gauche, sur un fond bleu cæruleum faite à mon atelier rue Blomet. C'est en rentrant chez moi par le Nord-Sud volontaire que j'ai senti ce coup de fouet sur mon visage et de je me suis empressé de noter sur un bout de papier de journal du soir que j'avais en main. Quelques années plus tard, cette petite toile, qui reste pour moi très historique, a donné naissance au tryptique qui sera suivi par d'autres II) Sur trois fonds rouge cadmium. Vert cadmium.
Cadmium orange quelques petits traits et quelques boules inscrites sur ce fond, très sensibles. Peintures murales pour la cellule d'un prisonnier. III) Sur fond blanc. Traits très sensibles, comme le battement de coeur ou la respiration.
Peintures murales pour la cellule d'un solitaire. IV) Principe actuel. L'espoir du condamné à mort. Depuis des années j'avais dessiné au fusain sur une toile blanche mon trait très mince. Depuis des années, comme je me rendais à l'atelier chaque jour, je sentais que ce n'allait pas, que le trait était sans vie, donc mort. J'ai réussi à donner vie à deux de ces toiles, mais la troisième ça n'allait pas. Chaque fois que je la voyais j'avais un sentiment de malaise, j'étouffais le coeur oppressé le petit bout marqué de ce trait...ne respirait pas.
Sans m'y attendre ni l'avoir prévu, un jour j'ai pris une grosse brosse et j'ai marqué ces traits, 2 d'un coup d'épaule j'ai fait ces trois toiles, elles respiraient. Par la suite j'ai barbouillé les fonds
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue