COULAUX, à Strasbourg, fin du XVIIIème siècle, modifié au XIXème siècle

Lot 323.bis
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
COULAUX, à Strasbourg, fin du XVIIIème siècle, modifié au XIXème siècle
Pistolet d'officier supérieur à silex, modifié à percussion sur capsule. Platine à corps plat, signée "Coulaux A Strabourg". Canon octogonal orné de filets, pointillés, rubans, boule enflammée et éclair dorés au tonnerre, signé "COULEAUX A STRASBOURG" et marqué "CANON TORDU". Fines rayures "à cheveux". Cal. 15 mm. Dessous du canon signé "Giraud Dumares[t]" avec lion héraldique, marqué "TORDU" et des lettres A.C. Queue de culasse à filets et enroulements. Fût long et crosse en noyer à quatre réserves quadrillées, sculpté d'un culot feuillagé. Garnitures en argent (950 / min. 800) ciselées en demi-ronde bosse de trophées, rinceaux fleuris, pot à feu, le pommeau à attelles, en suite, centrée d'un casque empanaché. Pièce de pouce en médaillon (vierge). Sans poinçons. Pontet repoinçonné au Cygne. Baguette en fanon à embouts en os ou en métal spiralé. Long. canon : 24.2 cm - Long. totale : 39.4 cm - Poids brut : 996 g. Quelques rayures et petits chocs d'usage ; garniture du pontet à refixer, une pointe d'attelle maintenue par un clou de laiton ; petites oxydations de surface aux parties métalliques ; mangeures et petits fentes à la baguette. Jacques COULAUX (1762 -1834), arquebusier actif à Strasbourg (Bas-Rhin) et à Huningue (Haut-Rhin) vers 1780-1800. A partir de 1801, il prend la direction de la manufacture de Klingenthal, avec son frère Julien sous la dénomination de Coulaux Frères. Jean-Bapstiste GIRAUD DUMAREST (1766-1824), arquebusier et canonnier à Saint Étienne.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue