ALBUM AMICORUM. GAUTIER Théophile. HUGO Victor.... - Lot 1 - Drouot Estimations

Lot 1
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 7 800EUR
ALBUM AMICORUM. GAUTIER Théophile. HUGO Victor.... - Lot 1 - Drouot Estimations
ALBUM AMICORUM.
GAUTIER Théophile.
HUGO Victor.
NERVAL Gérard de.
Album amicorum, 1833-1865 ; in-8 oblong (12,7 x 20 cm), reliure de l'époque demi-chagrin bleu à coins, initiales E. Be
D. en lettres gothiques dorées sur le plat sup., dos orné de motifs dorés, tranches dorées (étiquette du papetier Millet, Passage du Saumon ; reliure un peu frottée et usagée).
Album comprenant notamment des poèmes par Nerval, Hugo et Gautier, ainsi qu'un joli dessin de Gautier.
L'album, dont les initiales désignent une baronne D., qui devait se prénommer Eugénie (dite Jenny). Malade dans les années 1830, elle était dans l'entourage de Gérard de Nerval et Théophile Gautier. S'agirait-il de la mystérieuse Cydalise chantée dans leurs poèmes ? Cydalise a été la maîtresse du peintre Camille Rogier puis de Théophile Gautier ; elle apparut en 1833 dans leur vie, elle mourut prématurément de phtisie en mars 1836. Nerval, qui vivait alors avec Gautier au Doyenné, la connut bien et la mentionne plusieurs fois dans la Bohême galante. La Cydalise assistait, dans le cadre pittoresque de l'immense appartement du Doyenné, aux récitations des poètes du Cénacle partageant leurs derniers vers. Nerval décrivit «les yeux chinois» de la Cydalise, «penchée en saule pleureur», ne parlant que par monosyllabes, «mince, pâle, les yeux bistrés», selon Arsène Houssaye.
L'album comprend : *Un poème autographe signé «Gérard» par Gérard de NERVAL, La Malade, 18 vers. Il s'agit d'une traduction libre d'un poème de Ludwig Uhland, Das Ständchen.
* Un sonnet autographe signé de Théophile GAUTIER, daté 14 août 1833 : «Voici donc votre album, dites, pauvre malade»... * Un dessin original de Théophile GAUTIER, à la mine de plomb, signé et daté «oct. 1833», représentant une jeune femme reposant dans un fauteuil, avec l'inscription : «Son âme avait brisé son corps. V.
H.» (Gautier a repris ce vers de V. Hugo en épigraphe de son poème
Une âme dans ses Poésies) Il s'agit très probablement du portrait de la Cydalise (dont on ne connaît qu'un autre par Camille Rogier).
* Un poème autographe de Victor HUGO, signé «Victor H.», 5 vers : «La Vie est une fleur, l'amour en est le miel»..., extrait de la pièce le Roi s'amuse (1832).
* Divers poèmes autographes signés par Ernest FOUINET (La Source d'un grand fleuve, janvier 1833), Justin CABASSOL (La Puce), Auguste
CHENNEVIÈRE («Après de si brillants essais, Jenny, vous voulez que ma muse»...), Justin COUROUX-DESPREZ (extrait de l'Ode à la Colonne).
* Des copies de poèmes et textes divers plus tardifs d'A. Daudet, A. Dumas, P. Dupont, A. Karr, Lamartine, A. Millaud, F. Mistral, Ch
Monselet, M. Monzin, A. de Musset, F Ponsard, * Plusieurs dessins et aquarelles, dont des paysages attribués à Jules Casteran et une scène à l'antique signée de C. Desprez (1839).
Provenance : vente Sotheby's, Paris 16 décembre 2008 (n° 69).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue