Georges BERNANOS (1888-1948).

Lot 2
Aller au lot
Estimation :
600 - 900 EUR

Georges BERNANOS (1888-1948).

MANUSCRIT autographe signé, [Noël à la Maison de France, 1928] ; 8 pages in-4.

Bel et long article sur l’enfance, les gloires de la France et la Maison de France, où Bernanos affirme son royalisme.

Le manuscrit, sur papier ligné, à l’encre noire puis bleue, se présente comme une lettre ouverte ou réponse à Jacques Reynaud, directeur de La Revue Fédéraliste, dans laquelle ce texte paraît avec des variantes (108e cahier, « Guirlande à la Maison de France », 1928) ; l’article est repris dans L’Almanach de l’Action Française, 1929, sous le titre « Nos princes ou l’honneur français », avant d’être publié en plaquette : Noël à la Maison de France (Éditions des Cahiers libres, 1930). Il sera recueilli en 1956 dans Le Crépuscule des vieux (p. 105-112).

« Jamais, jamais, jamais, nous ne nous lasserons d’offenser les imbéciles ! Jamais, jamais, jamais nous ne nous désintéresserons tout à fait de ces faces rondes, éclatantes de sécurité, de contentement de soi, d’égoïsme candide, de bêtise tranquille et confortable, qui nous prêchent – à leur insu – la nécessité des vertus héroïques, la parfaite convenance, l’opportunité – que dis-je !... l’exceptionnelle urgence de toutes les folies de l’honneur. Chères têtes rondes ! Chers regards désapprobateurs, et si touchants, si pathétiques parce que leur gravité n’est que feinte et que nous trouvons, nous – mon Dieu ! – sous tant de dignité glacée, une terreur ingénue de la vie, tous les rêves de l’enfance morts sans baptême – l’enfance, vous dis-je ! l’enfance sublime »... Évoquant St Bayard, St Corneille ou St Perrault, et Jeanne d’Arc, il glorifie « l’honneur français »… Puis il souhaite un « Joyeux Noël à la Maison de France ! […] Vive le Roi ! Vive la Reine ! Vive Monseigneur le Dauphin ! » Et il évoque sa rencontre à Louvain avec le « jeune prince français », qu’il apostrophe pour conclure : « Avec vous, quand vous voudrez, nous ferons de l’histoire. Et quelle histoire ! celle qui trois ou quatre siècles plus tard devient un conte, un beau roman d’aventures, avec des images en couleurs, qui font rêver les filles et crier de joie les petits garçons ».



Expert : Thierry Bodin.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue