DEVAINES Jean (1733-1803) publiciste et administrateur [AF 1803, 36e f].

Lot 570
Aller au lot
400 - 500 EUR

DEVAINES Jean (1733-1803) publiciste et administrateur [AF 1803, 36e f].


MANUSCRIT autographe, 5 L.A.S. et 2 L.S. «DeVaines», Paris 1771-1803; 12 pages formats divers, un en-tête
Conseil d'État.
Analyse et critique, à la demande de Suard, de Malvina de Sophie COTTIN [pour qui Devaines se serait suicidé]: «le style a de la couleur, de l'élégance, de la clarté, mais on rencontre des phrases embarassées, des constructions inexactes, des locutions de terroir [...]: Mde ** sait trop bien écrire pour ne pas travailler à être simple»... 16 janvier 1771, expliquant l'interdiction de la circulation sur les nouveaux boulevards des charrettes, qui doivent emprunter les rues pavées... 12 avril 1773, à son ami NARDOT, au sujet du neveu de M. Bruté. 18 avril 1776, à la comtesse de MAULDE, envoi du prix de son diamant «pris dans la confiscation des biens de M. De Lally»... 26 décembre 1792, à un collègue, à propos de «l'arrangement définitif avec le conseil Penthievre, que devenoit l'a.aire si le décret n'eût été rapporté et que M. de Penthievre eût été forcé de s'en aller»... 29 messidor IX (18 juillet 1801), recommandant à un ministre pour une place d'agent de change le citoyen JOUBERTON, «très intelligent et recommandable par le sacrifice qu'il a fait d'une partie de sa fortune pour satisfaire à des engagemens qu'il eût pu éluder en suivant de bien nombreux exemples»... Etc.
On joint 2 P.S., 1792 et [1802]; plus 2 P.S. ou L.S. de son fils (Turin 1813 et Nevers 1817).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue