CONRART Valentin (1603-1675) poète, philologue, conseiller du Roi, c'est chez lui que se réunissait le groupe de lettrés qui donna naissance à l'Académie Française, dont il fut membre fondateur et le premier Secrétaire perpétuel [AF 1634, 2e f].

Lot 551
Aller au lot
800 - 1 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 975 EUR

CONRART Valentin (1603-1675) poète, philologue, conseiller du Roi, c'est chez lui que se réunissait le groupe de lettrés qui donna naissance à l'Académie Française, dont il fut membre fondateur et le premier Secrétaire perpétuel [AF 1634, 2e f].


L.A.S. (monogramme), 12 juin 1666; 3 pages in-8.
Très belle lettre, en partie sur le protestantisme.
Il assure son correspondant de sa sincère amitié. Il a transmis son message à Mlle de LA SUZE, qui «l'a receu avec beaucoup de consolation, par-ce qu'elle est persuadée que vre plume a esté l'interprète de vre coeur. Et come elle me fait la grace de me laisser voir assez clairement ce qui se passe dans le sien, je vous puis assurer, qu'elle a une reconnoissance très-sensible de la part que vous avez prise à sa douleur pour la mort de made de TURENNE; [...] je vous avouë qu'il y a long-temps que rien ne m'a tant a¾igé que cette perte, & que je la regarde, avec vous, comme un augure de la continuation, & mesme de l'augmentaon de nos maux. S'il n'y alloit que de la satisfaction de la voir au monde, il faudroit se consoler de ce que Dieu l'en a retirée, & de ce qu'il luy a fait quitter une vie agitée, & languissante, pour une tranquile, & éternellement heureuse. Mais la considération de l'Eglise, à qui sa piété, & son zèle, la rendoyent si nécessaire, nous oblige à la regretter; & à prier Dieu qu'il répare cette brèche»... Il parle de la duchesse de LA FORCE, et du marquis de MONBRUN, dont on ferait bien de se hâter de conclure le mariage. «M. de RUVIGNY est party pour La Rochelle, & n'a pu obtenir du Roy, à ce qu'il a dit, que quelqu'un agisse, en sa place, dans les a.aires de nos Eglises, que lon doit tenir en suspens, durant son absence. J'ay appris que celle de Privas est encore empirée & que ces pauvres gens sont tout-à-fait accablez [...] On a mis à la Bastille un imprimeur, & un libraire, de cette ville, accusez d'avoir imprimé, & vendu une Relation de l'Estat des Egl. réformées de France. Ils sont séparément dans des cachots, sans qu'on les interroge, ni qu'on leur face leur procés. Et je viens d'apprendre qu'on y a amené aussi 3 personnes de Dauphiné, ou de Languedoc»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue