CHÉNIER Marie-Joseph (1764-1811) poète et auteur dramatique, homme politique, frère cadet d'André Chénier [AF 1803, 19e f].

Lot 539
Aller au lot
500 - 700 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 950 EUR

CHÉNIER Marie-Joseph (1764-1811) poète et auteur dramatique, homme politique, frère cadet d'André Chénier [AF 1803, 19e f].


L.A.S. «Le cher de Chenier», [1786], et MANUSCRIT autographe; 1 page in-4 avec adresse, et 2 pages et demie in-fol.
Ce mardi [14 novembre 1786], à M. Florence: prière de «placer sur l'a¸che du Théâtre Français, en attendant la seconde représentation d'Azémire. Je suspens pour quelques jours cette seconde représentation, parce que je vais m'occuper de corrections qui me semblent importantes». Et il faut «annoncer à Mrs les Comédiens français que je ne compte point retirer de la représentation d'hier un droit d'auteur. Le public était venu pour Zaire»...
Fragment, avec ratures et corrections, de son Tableau historique de l'état et des progrès de la littérature française depuis 1789, qui fut publié à titre posthume. «Dans l'Occident, au septième siècle, les ténèbres s'épaissirent de jour en jour. [...] Mais dans la Syrie, inépuisable berceau des superstitions humaines, une religion nouvelle, un empire nouveau s'élançaient du fond des déserts. Un arabe fugitif conçoit a plus de cinquante ans le projet d'être a la fois conquérant, pontife, prophète, législateur et monarque. Il se dit l'envoyé de Dieu, guide aux combats ses prosélytes, écrit sa loi sans quitter les armes [...]. Les successeurs de Mahomet suivent son exemple: ils prèchent l'alcoran le sabre à la main. Leurs dogmes sont le fatalisme et l'ignorance. Le farouche Omar engloutit pour jamais dans les buchers d'Alexandrie une partie des richesses de l'esprit humain»...
Quelques étincelles de l'Orient rejailliront sur l'Italie et la France... «Charlemagne enfin parut», qui restaura les lettres...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue