BOUFFLERS Stanislas, chevalier de (1738-1815) poète, il fut gouverneur du Sénégal [AF 1788, 9e f].

Lot 517
Aller au lot
500 - 700 EUR

BOUFFLERS Stanislas, chevalier de (1738-1815) poète, il fut gouverneur du Sénégal [AF 1788, 9e f].


L.A., [vers 1795 ?, à Éléonore de SABRAN]; 4 pages in-4 (portrait joint).
Longue et belle lettre d'émigration à celle qui deviendra sa femme.
Son départ fut retardé par GRIMM, qui lui a causé le plus vif chagrin en lui apprenant qu'elle avait résolu de mener son fils à Coblentz. Il l'exhorte à écouter le conseil de «notre excellent Prince [...] car en attachant ton fils a un chargé d'a.aire le payera-t-on le mettra-t-on en etat de faire la figure qui convient je ne dis pas a son nom mais au moindre gentilhomme français»... Il reconnaît la main qui lui trace cette mauvaise route, mais «que peuvent les cris d'un malheureux sur un esprit ebloui par de brillantes chimeres Appollon avait plus d'esprit que moi et il n'a point retenu Phaeton»... Sans le poids des dangers de son amie sur le coeur, il se trouverait malheureux de partir: «je ne retrouverai rien en France qui me dedommage des soins de l'interet de l'amitié dont le duc et la duchesse ne cessent de me combler. L'un est aristocrate l'autre est democrate. Cela ne les empeche point de s'accorder entre eux je suis moins aristocrate que l'un et moins democrate que l'autre et cela ne les empeche point de s'accorder avec moi je jouis au moins de ce que sans trahir ma pensée sans me deranger de la ligne de moderation que je me suis tracée [...] quelque mediocre fortune qui nous soit destinée quelque modeste quelqu'humble quelque delabré que puisse etre le sort dans lequel le mariage nous attend le bonheur la paix l'amour seront avec lui»... Il craint qu'on n'exige d'elle «un renoncement absolu a la société d'un homme qui abjure toute fureur qui supporte ses maux sans vouloir y joindre ceux de l'univers qui tremble pour son roi et pour son pays et qui dans toutes les divinités de ciel et de la terre n'adore que la raison la justice et la paix»...
On joint: un brouillon autographe de poème: «Tranquille nimphe des deserts»... (1 p. in-8, 27 vers). - 2 L.A.S.: 3 frimaire [X] (24 novembre 1801), à Jean-François LE SUEUR, sur sa brochure [Lettre en réponse à Guillard, sur l'opéra de La Mort d'Adam]; 5 janvier 1813, à Monseigneur, demandant une place de conseiller à vie à l'Université.
Plus une P.S., 1778
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue