BOILEAU.DESPRÉAUX Nicolas (1636-1711) [AF 1684, 1er f].

Lot 500
Aller au lot
6 000 - 8 000 EUR

BOILEAU.DESPRÉAUX Nicolas (1636-1711) [AF 1684, 1er f].


L.A.S. «Despreaux», [début janvier 1698], au Révérend Père
BOUHOURS; 2 pages in-4, adresse avec restes de cachets de cire rouge.
Belle lettre sur ses Épîtres.
[En janvier 1698, Boileau fait paraître des Épistres nouvelles (X, XI et XII) avec une
Préface où il désavoue l'édition subreptice de l'épître XII «sur l'Amour de Dieu», la «misérable Épistre en vers, que quelque impertinent a fait imprimer, et qu'on veut faire passer mon Ouvrage sur l'Amour de Dieu». Boileau redoutait le jugement des Jésuites, dont faisait partie Bouhours. La lettre semble inédite, et précède de quelques jours une autre lettre à Bouhours de janvier 1698 (OEuvres complètes, Bibl. de la Pléiade, p. 803).] «Je n'ay veû mon reverend Pere que d'hier le miserable Imprimé que des Coquins sement dans le monde sous mon nom et j'en ay eu un chagrin horrible. C'est ce qui m'a faict précipiter l'Edition de mes trois Epistres qui vont paroistre vendredi prochain avec une
Préface ou je lave la teste a ces Maraux».
Il s'étonne que le père Bouhours ait cru qu'il pouvait ne pas respecter la mémoire du Père CHEMINAIS: «Vous sçavés bien que j'ay beaucoup d'Ennemis qui ne cherchent qu'a me faire des a.aires. Ce sont eux qui vraisemblablement ont faict imprimer cette fausse pièce qui n'est point en e.ect mon ouvrage [...] et qui n'est composée que de quelques morceaux incomplets qu'on m'a entendu reciter. Je prie donc vos Peres de suspendre leur jugement jusqu'à ce qu'ils ayent veû mon veritable Ouvrage. Pour ce qui est de la fausse piece ce sont de misérables Colporteurs qui la portent dans les maisons et le Roy lui mesme ne peut pas empescher ce desordre. Comment donc le pouroisje empescher»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue